NIKOLIS TSEGAS

LE POÈTE LÉGENDAIRE DE GRAMVOUSSA

NIKOLIS TSEGAS

Il s’agit de l'une des chansons traditionnelles crétoises les plus populaires écrites par Kostas Mountakis.  (Vous pouvez l'écouter sur Youtube) Elle rend hommage à Nikolis Tsengas, né à Kissamos en 1900. C’était un homme simple, un pêcheur pauvre et illettré qui aimait Gramvoussa et exprimait cet amour à travers ses chansons. Il en était le plus grand poète. Un compositeur populaire talentueux et autodidacte qui est devenu une légende, tout comme Gramvoussa elle-même. Il excellait en tant que compositeur et ses mantinades (courts poèmes crétois chantés dans le rythme de la musique d'accompagnement) restent à ce jour populaires. Il donna à la fois à sa musique Syrtos et à ses poèmes le nom de « Grabousiana », en référence à Gramvoussa. Il abordait les problèmes de la vie quotidienne avec philosophie, évoquait la misère, s’inspirait des curiosités du monde et adorait la vie. Il ne jouait d’aucun instrument et n’avait jamais étudié la musique ou été à l'école des arts. Mais il avait un talent unique : il pouvait composer de la musique simplement en sifflant.

Le plus grand admirateur de Gramvoussa connut une fin tragique. Il se noya dans ses eaux bleues lors d’une tempête terrible qui frappa la Crète. Nikolis Tsengas était pêcheur et, le 7 décembre 1966, son bateau « Kyriakos » fut pris dans une tempête au large de Gramvoussa. Au même moment, le ferry « Irakleio » coulait près Falkonera au cœur de la mer Égée, où 250 Crétois perdirent la vie.

Nikolis Tsegas mourut à l’endroit qu'il aimait le plus au monde. Sa femme Maria, qui était avec lui sur le bateau, n’a pas pu le sauver. Seule et sans aide, elle ne savait pas comment couper le moteur et resta sur le bateau pendant deux jours et deux nuits. Une fois la tempête passée, les pêcheurs de Kasteli allèrent lui porter secours. Le corps de Tsegas s’échoua sur les rochers de Gramvoussa quelques jours plus tard.  Il devint une légende, tout comme l'île qu'il aimait tant.

Aujourd'hui, les visiteurs de Gramvoussa se demandent toujours comment une seule personne a pu associer son nom à toute une île. Pourtant, Tsegas fait désormais partie de l'histoire et est resté dans le cœur de tous ceux qui le connaissaient, mais aussi des générations à venir. Il était une personne authentique avec une véritable âme crétoise !

Chaque année, le dernier samedi de juillet, notre entreprise organise une excursion avec l'Association pour la promotion de Kissamos appelée « Grabousa », dans le cadre des festivités « Grabousia ». Nos bateaux amènent les visiteurs à Gramvoussa et Balos (Tigani). Une cérémonie commémorative a lieu dans le château de Gramvoussa avec un discours et des chants religieux en l'honneur de tous ceux qui sont morts pendant la révolution. La même chose a lieu à Balos, où l'Association a installé une plaque commémorative en 1997. Sur leur chemin de Gramvoussa à Balos, les passagers jettent des couronnes de fleurs à l’endroit où Nikolis Tsegas s’est noyé et, accompagnés par des violonistes et des joueurs de luth, ils chantent avec émotion la mantinade « Stis Grabousas t’ akrotiri » (Au Cap de Gramvoussa). De cette façon, ils disent à nouveau au revoir au poète légendaire de Gramvoussa...

Notre cher Nikolis Tsegas, vous et vos mantinades êtes dans notre cœur et nous les chantons toujours, partout où nous sommes. Vous êtes devenu une légende avec Gramvoussa !

NIKOLIS TSEGAS
NIKOLIS TSEGAS